AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 L'Alice aux cheveux roses [Pv. Phoenix Lauwrens]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 14/04/2014
Age : 21
Localisation : Dans mes vêtements, aux dernières nouvelles du moins.

MessageSujet: L'Alice aux cheveux roses [Pv. Phoenix Lauwrens]   Dim 15 Juin - 16:10



No Face donna un léger coup sous le bord de son haut-de-forme pour en replacer la calotte plus en arrière sur son crâne, observant le village à la recherche de son chemin. Plus tôt ce matin-là, un des quelques sans-visages qui avaient accepté de lui servir d'informateur lui avait fait part d'une liste de sans-visages à tendances rebelles ou qui pouvaient être intéressés par les intentions du matou. On lui avait notamment fait part d'un d'entre eux particulièrement imbu de sa personne que le chat n'aurait aucun mal à mettre dans sa poche avec quelques belles phrases pour peu que ce maffieux ne soit pas trop respectueux envers les règles du Chapelier. C'est ainsi que notre rebelle à la fière allure dans sa tenue stricte, canne en main et haut-de-forme bien placé sur sa crinière indomptable, avait pris la direction du village en bordure du Manoir de la Famille du Chapelier. Il savait très bien qu'il ne parviendrait pas à pénétrer facilement le Manoir si les Tweedle avaient décidé ce jour-là d'aller en surveiller l'entrée, mais avec un peu d'astuce il devrait être capable d'esquiver toute confrontation.

Il avança donc dans le visage, tentant de voir si l'un des deux jeunes chiens du garde du manoir n'avait pas déserté son travail pour aller flâner dans le village ; avec un peu de chance ils auraient réellement décidé de se promener ici et il serait aisé de pénétrer le royaume du Chapelier. Avec encore plus de chance ils seraient allés s'amuser avec l'autre idiot de matou, Boris Airay, et auraient peut-être même décidé d'aller au Parc d'Attraction, loin du champ d'action de notre sans-visage. Mais pour le moment, rien ne semblait se présenter à lui qui puisse lui prouver qu'en effet les jumeaux aient désertés. Grimaçant un peu en arrangeant sa rose à son écharpe afin de s'assurer qu'elle ne lui échappe pas des mains s'il s'avérait qu'il devait s'en emparer pour dégainer son arme, il accéléra un peu le pas vers le centre du village.

De nombreux sans-visages habitaient les lieux, ainsi que quelques acteurs un peu particuliers dont No Face avait tendance à douter de l'utilité, quoiqu'il puisse trouver lui-même de l'utilité dans certains rôles qui sembleraient futiles à tout autre. Une phrase lui revint en tête : « Une entité supérieure doit avoir un rôle dans tout cela... » Et si c'était réellement le cas, comme le lui disait cette voix légèrement familière qui s'accrochait à son esprit comme un fichu mal de crâne, alors cette entité devait avoir des goûts douteux en matière d'importance des rôles. Presque aussi douteux que ceux de No Face, d'un autre côté. Il évita de justesse un acteur qui avait failli le bousculer, ne regardant pas devant lui, mais en faisant cet écart de trajectoire, un regard plein de dégoût appuyé sur l'acteur en profitant du fait qu'il ne reconnaissait pas les expressions des sans-visages, il percuta quelqu'un d'autre.

« Ups... »

Il se retourna légèrement vers l'inconnue aux longs cheveux roses qu'il avait percuté, ne l'observant pas plus que cela : s'il devait faire attention à tous les inconnus qu'il percutait maintenant...

« Veuillez m'excuser », souffla-t-il sans cacher son désintérêt.

Il esquissa le mouvement de s'éloigner, bien décidé à foncer directement au manoir du Chapelier, mais à peine eut-il fait quelques pas qu'il sentit un violent tiraillement au bas de son dos et le long de sa queue, lui arrachant un cri de surprise. Il se retourna, serrant les dents avec les oreilles plaquées sur le crâne d'un air outré : qui avait osé tirer sur sa queue ?!

« Non mais ça va pas de tirer sur la queue des gens comme ça dans la rue ?! »



Code by No Face



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 166
Date d'inscription : 20/01/2014
Localisation : àwà on se demande encore ....

MessageSujet: Re: L'Alice aux cheveux roses [Pv. Phoenix Lauwrens]   Dim 15 Juin - 18:35



• feat. NO FACE •


Une semaine, deux ? Ou alors 3 jours à peine ? Tu ne sais plus avec tous ses changements brutaux du jour à la nuit. Ce monde est totalement impossible à comprendre pour toi. Tu n'as atterri ici que par la faute de cet homme aux belles paroles. Qui a complètement envoûte ta sœur de ses mille et une merveilles. Tu lui en veux et tu as la dent dure, depuis ton arrivé, tu ne cherches qu'à le retrouver. En questionnant des gens, des personnes sans visages auxquelles tu ne semble pas du tout t'habituer, pas d'yeux, pas d'expression. Tu t'es même demandé comment ils pouvaient voir ou ils allaient, une question plutôt saugrenue, mais essayez de vous imaginez devant une personne sans visage... Vous rigolerez moins. En tout cas, tout ça pour dire que tu avais eu ce que tu voulais, des informations. Dont celui de savoir ou trouver cet homme, ce dandy. Blood Dupre, et son bras droit qui vous avez conduit droit dans ce troue. Ce lapin couleur carotte, tu ne te souvient plus trop de leur visage mais il ne devaient pas avoir un style différent que lors de votre première entrevue. Il s'agissait du chapelier d'après ce que tu avais retenu, donc c'est décidé que tu te rends vers ton territoire. Car oui, on t'avait aussi expliqué la façon de vivre ici, en territoire. On ne va pas refaire un récapitulatif de comment Wonderland marche, mais petit à petit, tu commences à en comprendre les grandes lignes. Mais tout ce que tu souhaites toi, remplir cette fiole qui doit logiquement se remplir en fonction des personnes que tu rencontres.

Une fois cette fichue fiole remplie, tu pourras partir de ce monde burlesque et reprendre ta vie... Bien que tu dises cela un poids accroche ton cœur et ton ventre. Reprendre cette vie triste, sans avenir et surtout impossible a continuer pour toi, tu n'oses plus te regarder en face. June n'en sait rien et contrairement à toi qui n'avais plus rien à espérer là bas, dans ton monde, elle voulait rester ici, après tout qui ne voudrait pas rester dans se monde loufoque ou des hommes lapin ou chat se promène sans gênes. Ou des parcs d'amusement son digne des Walt Disney de notre enfance. Il ne manquait plus que la maison de pain d'épice et on se croirait dans un vieux conte pour enfants, mais tout n'était si rose. June ne l'avait pas encore vue et tu faisais en sorte quelle ne se heurte pas à cette réalité qu'est Wonderland, un champ de bataille entre acteurs. Tu réfléchissais à tout ça tous les jours, rentrer ou pas, rester et recommencer a zéro ou repartir et rendre a June sa vie et reprendre ton sale travail. Tu n'avais pas le droit de décider pour vous deux, même si pour elle tout était déjà vu. Elle avait vite pris ses marques au point de partir toute seule à la rencontre de toutes les personnes quelle juge "amusante" heureusement pour toi Jared la suivait partout, un réconfort qui te permet de la savoir en sécurité. Bien que le fait que votre chien adoré soit devenu un homme t'a franchement troublée durant bien des jours.

Enfin bref avec tout ça, tu posais enfin le pied sur le territoire du chapelier, celui que tu veux absolument voir pour mettre les choses aux claires, mais surtout vider ton sac de cette venue involontaire. Dans la ville alentours, tu essaies tant bien que mal de trouver ton chemin vers le manoir, même si tu ne sais pas si tu pourras rentrer ou pas. Si ce que tu as entendu est juste, un mafieux sans cœur, voilà ce que l'on a t'a dit. Tu déglutis un peu, mais sachant que ton statut d'étranger pouvait peut être te donner une carte de plus a jouer tu continue ta route. Il faut dire qu'il y avait foule un peu ici, ou alors est-ce toi et la fatigue qui exagère les choses, tu essaies de te faufiler sans bousculer ou percuter des personnes qui passent le chemin sans te voir ou te fixer, même sans yeux ou nez, on ressent vite cette sensation bizarre quand quelqu'un vous regarde. Soupirant, tu t'éloignes un peu de la foule et te mets à l'égard balayant la place du regard. Subitement, quelque chose attire ton regard, tu restes figée des yeux turquoise grands ouverts comme si tu venais de voir un fantôme. Il était là, dans la foule, ce chapeau, cette rose, cette cane ! Tu n'arrivais pas à le croire, mais plus tu restais sans rien faire plus il s'éloignait. Horreur, il était impossible pour toi de le perdre de cette façon pas si près de toi en tout cas.

Tout à-coup, tes jambes prennent le devant et tu avances vivement vers cet homme, tu traverses rapidement la foule ne lâchant pas ce haut-de-forme des yeux. Plus tu avançais plus tu trouver sa silhouette différente, mais en même temps, tu as un vague souvenir de ce jour, tu as gardé que les détails. Enfin à ses côtés, tu allais l'interpeler pour faire connaitre ta présence, mais manques de chance, il te bouscule et titubant, tu recules sans sortir aucun son de ta bouche. Perdu ? Ou intimidée, non ne rêvez pas, c'est surtout surpris. Il avait une queue et des oreilles de chat. C'est ce qui te cloua le bec, un homme chat ? Tu ne te souvenais pas de ces détails troublants. Soit, tu ne l'avais peu entre pas vue la première fois, mais ça n'en reste pas moins la même allure que celui que tu recherches. Il ne t'a même pas reconnu le bougre, à croire qu'il était aussi hautain et pince cul que dans ton souvenir. Tu avais horreur de ça, surtout si ça venait de lui. Sans vraiment reflechire, pour l'empêcher de partir plus loin tu attrape sans aucune douceur féminine sa queue de chat. Le tirant vers toi, tu cherches à le faire revenir.

« Non mais ça va pas de tirer sur la queue des gens comme ça dans la rue ?! »

Un sourire vainqueur se pose sur tes lèvres rosées. Il avait enfin remarqué ou sentit plutôt que tu étais là. Gardant la queue dans la main, tu approches un peu plus et te mets sur son côté. Le fusillant directement du regard, tu te retrouves de nouveau choquée en voyant qu'il n'avait pas de visage lui aussi. Impossible celui que tu cherches avait bel et bien un visage, tu ne comprenais plus vraiment la situation, mais ne te débines pas. Certes, tu as fait une bourde, mais il doit certainement connaitre le chapelier. Une chance peut être pour toi de le voir directement. Vu son accoutrement, il doit soit faire partie de sa mafia ou s'en inspirer. Tu n'as pas vu d'autre personne aussi excentrique que lui ici. Signe que ce n'est pas un sans visage banale comme la plupart des autres. Inspirant un grand coup, tu ne montres en aucun cas la gêne qui te prend en ayant fait cette impensable erreur et le fixe de tes deux saphirs.

« C'est la seule façon d'attirer ton attention ! Je ne vais pas tourner autour du pot, je suis sure que tu connais le Chapelier ! »

Tu relâches quand même sa pauvre queue qui avait souffert entre tes mains et le pointe du doigt sans aucune politesse ou bonne manière, tu n'étais pas le genre de personne à faire des courbettes ou vouvoyer à tour de bras.

« Je t'ai pris pour lui oui, mais je vais pas m'en excuser, je veux juste le voir. J'ai des choses à lui dire ... Surtout à lui faire comprendre. »

C'était assez difficile de parler à une personne sans expressions, on ne sait pas si elle vous prend au sérieux ou se fout totalement de ce que vous êtes et dit. Tu restes plantée comme un poteau et prêt a tout pour le retenir et avoir ce que tu voulais, tu devenais, de plus, en plus impatiente a force de le chercher et là, tu te rattacher à cette seule personne qui pourrait bien tout simplement pas le connaitre ou rien avoir affaire avec le Chapelier. En désespoir de cause presque, tu saisis le bout de sa queue de nouveau et la tiens sans forcer.

« Évite de me snober ou tu vas encore le sentir passer.... »

La douceur et les yeux doux ? Tu avais perdu cette façon de faire depuis un petit moment, quitte à passer pour la méchante de service.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring


Dernière édition par Phoenix Lauwrens le Lun 16 Juin - 10:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 14/04/2014
Age : 21
Localisation : Dans mes vêtements, aux dernières nouvelles du moins.

MessageSujet: Re: L'Alice aux cheveux roses [Pv. Phoenix Lauwrens]   Dim 15 Juin - 20:38



No Face relève légèrement une oreille en remarquant les deux grands yeux bleus qui le fixaient. Maintenant qu'il l'observait un peu mieux il se rendait compte que la jeune fille n'était pas comme n'importe quel autre inconnu qu'il aurait pu rencontrer au cours de son passage dans la ville : un visage un peu mature mais qui contenait difficilement de la surprise face à la vision d'absence d'yeux du chat, absence scrupuleusement scrutée par la présence au contraire de deux grands yeux saphirs qui ne semblaient pourtant ni apeurés, ni quoique ce soit d'autre. Pas que No Face ait tenté de faire peur, mais en effet la particularité d'avoir des yeux n'était pas la seule chose spéciale chez cette demoiselle, outre le fait encore qu'elle possédait de très longs cheveux d'un rose singulier, c'était surtout qu'elle avait cette odeur et cette présence différente. L'attitude d'une parfaite inconnue, la fragilité d'un être perdu, et cette odeur âcre mais pourtant pas désagréable...

Les traits du visage vide du matou se détendirent en une expression de surprise, ses oreilles se dressant sur son crâne tant et tellement qu'elles en auraient détrôné son couvre-chef s'il n'en avait bien enfoncé la calotte en le mettant. Rencontrer une étrangère n'était pas si rare que cela, même si ce n'était pas courant, mais c'était surtout le fait de se faire soudain aborder par cette fille qui pourtant devait bien savoir qu'il ne fallait pas en plus contrarier les habitants du Royaume. Certes, No Face serait le dernier qui s'en prendrait à elle, toute cette fragilité le désarçonnait sans parler du fait qu'il n'aimait pas enfreindre les règles des montres et des étrangers, mais il fallait tout de même rester prudent, surtout dans un Royaume comme celui de la Maffia du Chapelier où se trouvaient parfois des êtres sans scrupule. Les lèvres de la jeune fille se serrèrent alors tandis que ses narines se dilataient, laissant raisonner le son d'une profonde inspiration.

« C'est la seule façon d'attirer ton attention ! Je ne vais pas tourner autour du pot, je suis sure que tu connais le Chapelier ! », lâcha-t-elle un peu brutalement avec un regard sévère.

Et maintenant elle le comparait à un de ces maffieux sans scrupule. Enfin, c'est pas comme si un membre du Cirque était moins scrupuleux, et même si No Face l'avait quitté depuis son précédent réveil il restait parfaitement conscient de sa précédente appartenance à ce gang de Criminel. Mais comment osait-elle donc le comparer à une des gens de ce Chapelier pédant ? No Face gonfla un peu les joues tandis que la jeune fille relâchait enfin sa queue, et se retournant arrangea son chapeau, les traits de son visage se tendant en une expression outrée caractérisée par l'aplatissement en un angle parfaitement plat de ses oreilles de part et d'autre de son crâne. L'étrangère ne se laissa pas impressionner, poursuivant :

« Je t'ai pris pour lui oui, mais je vais pas m'en excuser, je veux juste le voir. J'ai des choses à lui dire ... Surtout à lui faire comprendre. »

No Face n'avait que vaguement écouté la fin de sa phrase. Ses oreilles pointèrent soudain vers l'arrière tandis que sa queue se dressait, son menton tombant en un air soudain extrêmement vexé. Elle l'avait pris pour le Chapelier ? Eh bien, en matière de délicatesse et de fragilité on repassera. Le chat croisa les bras en serrant les dents, exaspéré.

« Je savais que les Étrangers n'étaient pas les plus délicats, mais ne me compare pas à ce sale Acteur pédant, miss. »

Il fit le geste de s'éloigner mais n'eut même pas le temps de tourner les talons qu'il sentit à nouveau des doigts se refermer sur sa pauvre queue martyrisée, le stoppant immédiatement tendis que son poil se dressait et que ses lèvres s'étiraient en un air crispé.

« Évite de me snober ou tu vas encore le sentir passer...
- Okay, okay, j'ai pigé, pas la peine d'employer la manière forte ! Bon sang, tu cherches à te faire flinguer toi ou quoi... »


Le matou soupira de désespoir, se retournant complètement vers la jeune fille en croisant les mains sur sa canne, les lèvres avancées en une expression perplexe. Franchement, se retrouver mené à la baguette comme ça par une Étrangère, c'était bien parce qu'il ne pouvait pas lui faire du mal mais tout de même c'était loin de vanter son rang de chef de la rébellion. Il ramena sa main à son chapeau, le retirant comme pour appuyer ce qu'il dit alors :

« Si tu m'as pris pour un maffieux jeune fille, sache que tu fais une lourde erreur - il baissa la voix tout en continuant - car je déteste ces idiots de surexcités à la solde de Blood. Et je déteste encore plus Blood Dupre. »

Il renfonça son couvre-chef sur son crâne, reprenant avec un léger remuement des oreilles, ses traits se détendant un peu : en vouloir à la demoiselle plus longtemps ne lui serait pas utile, après tout elle devait encore s'imaginer que les seuls à se battre étaient les acteurs des Royaumes. Il afficha un petit sourire en coin, l'air taquin :

« Mais si tu veux rencontrer Blood je peux t'aider. Si tu t'approches de son manoir tu as une chance sur deux de tomber sur ses chiens de garde et de te faire tirer comme un lapin, sans mauvais jeu de mot. »

Il releva à nouveau une main de sa canne, usant de l'autre pour retirer son gant noir afin de tendre la main à la jeune fille ; même s'il était rebelle, il n'en oubliait pas les politesses.

« De là où je viens mon m'appelle No Face. Je veux bien aider une Étrangère car je me sens une affinité avec ce monde, mais sache deux choses : premièrement je ne t'accompagnerai pas jusqu'en face de Blood, je ne te suivrai que sur une partie du chemin, s'il me voyait il me tuerait ; deuxièmement, je ne te garantis pas que Blood t'écoute... »

Sa mine s'assombrit tandis que son sourire s'effaçait, ses oreilles pointées vers l'avant de façon légèrement menaçante :

« Ni même que lui et sa troupe te laissent en vie. »



Code by No Face



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 166
Date d'inscription : 20/01/2014
Localisation : àwà on se demande encore ....

MessageSujet: Re: L'Alice aux cheveux roses [Pv. Phoenix Lauwrens]   Lun 16 Juin - 9:23



• feat. NO FACE •


Tu ne lâche pas le morceau, déterminé ton regard ne l'évite pas ou cherche à fuir. Certes, ce n'est pas en allant le voir que tu changeras le fait que tu es devenue ce qu'il appelle "étranger" mais au moins tu ne pourras avoir une satisfaction personnelle de vider ton sac et lui faire comprendre par ses quatre vérités, qu'il n'est pas tout puissant dans le choix qu'il fait. Et que venir chercher des gens de la sorte ne se fait pas, du moins pour toi. M'enfin, là pour le moment, tu dois réussir à convaincre ce matou de bien t'amener vers ce manoir. Sa queue noire dans la main, tu le tiens comme si c'était sa laisse, il avait l'air de comprendre que tu ne parlais pas dans le vide, ce que tu dis, tu le fais, personne ne pourra te le reprocher ça.

« Okay, okay, j'ai pigé, pas la peine d'employer la manière forte ! Bon sang, tu cherches à te faire flinguer toi ou quoi... »
« Pourquoi tu me collerais ton flingue ou autre sur la cervelle toi aussi? »

Impassible et plutôt agacée, on va dire que ça petite réflexion t'avais rappeler ce lapin excité de la gâchette qui sortait son pistolet à tout va comme toi avec tes regards assassin. Tu réponds littéralement au tac au tac, tu étais loin d'être la petite fille parfaite, mais tu n'étais pas non plus la garce de service ou le cas sociaux du coin, tu avais ton caractère à toi. On ne t'avait jamais fait de cadeaux alors pourquoi jouer les petits anges avec les gens ? Tes yeux bleutés ne pétillaient pas comme remplis de paillettes de ceux de June depuis son arrivé ici, au contraire plus ça allait plus il devenait terne, tu étais fatiguée de tout ça. Malheureusement, tu te contredis sans cesse en ce moment, et ça te travaille plus qu'autre chose, du haut de tes vingt et un an, c'est à toi qu'incombait le choix de rester ici ou non, et tout ça comme pour te soulager tu rejeter tout la faute de tes problèmes et tes soucis sur le dos de ce Blood Dupré. Aller le voir te soulagerais peu être en déversant ton poison sur lui. Ça soulage toujours de s'en prendre et déverser sa colère sur quelqu'un, celui qui ose dire que ce n'est pas vrai est un véritable hypocrite ou alors n'a jamais été dans le besoin. Tu relâche de nouveau sa queue pour le laisser parler.

« Si tu m'as pris pour un mafieux jeune fille, sache que tu fais une lourde erreur car je déteste ces idiots de surexcités à la solde de Blood. Et je déteste encore plus Blood Dupre. »  

Levant un sourcil, tu le regardes perplexe, il est sérieux ou essai juste de t'amadouer comme celui que tu cherches à essayer de faire pour vous trainer ici toi et June, plissant l'œil, tu le fixes avec une mou presque en cul de poule. Plus crédible, ça n'existe pas. Enfin bref, c'est ce qui marque ton petit moment de réflexion où tu essaies de juger la personne, tu râles intérieurement car tu n'arrives toujours pas a bien cerner ses personnes sans yeux, c'est fou de trouver des gens pareilles quand même! Ce qui est quand même fort, c'est que ce chapeau t'agace encore plus que tout en ce moment, ça fait déjà plus deux fois qu'il le remet sur sa tête et ça t'agace, vraiment ! Les choses les plus puériles peuvent parfois vous asticoter le cerveau et l'attention.

« Je ne veux pas savoir t'es affinités avec cet homme, je veux juste que tu me guides jusqu'à ce manoir!. »

Tu soupires grandement et fait disparaitre cette petite mou de gamine sur le visage pour en prendre un plus neutre. Son petit sourire ne te rassurait pas des masses, tu te méfiais de tout le monde, il faut dire. On ne sait jamais ce qui pouvait lui passer en tête, ici tout marche sans logique, tu as l'impression.

« Mais si tu veux rencontrer Blood je peux t'aider. Si tu t'approches de son manoir tu as une chance sur deux de tomber sur ses chiens de garde et de te faire tirer comme un lapin, sans mauvais jeu de mot. »

Et il recommençait encore avec ce chapeau. Tu vois sa main se présenter devant toi et louche un peu dessus, avec tout ça il en reste poli?

« De là où je viens mon m'appelle No Face. Je veux bien aider une Étrangère, car je me sens une affinité avec ce monde, mais sache deux choses : premièrement, je ne t'accompagnerai pas jusqu'en face de Blood, je ne te suivrai que sur une partie du chemin, s'il me voyait, il me tuerait ; deuxièmement, je ne te garantis pas que Blood t'écoute... »

Tu le fixe, fixe immobile, tu lui prends la main et t'en serre comme appuis pour te mettre sur la pointe des pieds. Car oui, il était bien plus grand que toi et d'un coup sec ta main part sans appel et percute se foutu chapeau pour l'envoyer valser plus loin. Tu as écouté a moitié ce qu'il disait au paravent, reprenant une attitude normale comme si de rien n'était, tu toussotes pour faire passer le malaise et le regardes souriant de toutes tes dents. Sans comprendre, tu prends la mine aussi sombre qu'il t'exposait, celons-lui, tu ne pourrais peu être pas en revenir. Tu déglutis largement sans le cacher et détournes le regard essayant de reprendre un peu la situation. Tu avais foncé tête baissé sans vraiment réfléchir à cette option. Après tout, nous sommes chez lui ici. Là bas dans ton monde, il avait peu être été plus soft puisqu'il n'était pas dans son environnement. Silencieuse, une ambiance pesante venait se poser entre vous. Il avait plus d'expérience dans cet univers que toi après tout. Sauf s'il essaie de te décourager, mais à quoi ça lui servirait. Tu reprends sur toi et le regardes gardant ta peur pour toi. Essayant de faire bonne figure, tu le regardes un sourire moqueur.

« Désolé, mais, ça m'agaçait légèrement, si tu ne peux pas mettre de chapeau n'en met pas... » c'est un peu crispé que tu le regardes sans son chapeau à remettre, retirer, remettre, replacer. Surtout qu'il te rappeler à chaque fois ce chapelier que tu cherches. « En ce qui concerne ton aide, je ne demande pas non plus que tu me tienne la main jusque là bas, je sais déjà qu'il a un garde du corps a la gâchette facile. Mais je ne pense pas lui faire un roman, juste lui faire comprendre que "Non" ça veut dire "Non"... » Tu relâches sa main et penche la tête, sur un petit ton ironique. « En tout cas, tu as un nom qui te colle à la peau si je puis dire...Moi je m'appelle Phoenix, même si ça ne va pas te servir à grand chose »

Oui, ton humour ne dépasse pas les pâquerettes, mais allez-vous faire voir, on ne peut pas tout avoir. Tu recules commençant a avancer, tu le regard par-dessus ton épaule.

« Je sais ce que je fais, pas la peine de me materner. Je veux juste le voir. Et s'il m'a fait venir ici je ne vois pas pourquoi il voudrait me tuer .... Ce serait vraiment débile de ça part. Enfin si ça se trouve il l'est ....»

De profil, tu le fixes déterminée et prête a tout. Tu ne voulais jamais montrais tes faiblesses, comme si cela faisait, toi une chose inutile. Avec ce que tu as vécu la vie ta appris à avancer et ne jamais douter de tes choix, toujours avoir confiance en toi. Même si ça te mène droit à la tombe. Au moins, tu auras fait ce que tu pensais le mieux la tête haute.

« Par contre, je ne compte pas prendre le thé pour faire connaissance alors soit tu me suis et me montres le chemin ou alors reste planté ici moi, j'y vais... »

Sans chercher une réponse, tu commences à reprendre ta route, tu ne sais pas vraiment quelle direction prendre, mais si tu te trompes, il pourra rectifier le tire. Et tu seras si oui ou non, il veut vraiment t'aider.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 27
Date d'inscription : 14/04/2014
Age : 21
Localisation : Dans mes vêtements, aux dernières nouvelles du moins.

MessageSujet: Re: L'Alice aux cheveux roses [Pv. Phoenix Lauwrens]   Jeu 19 Juin - 21:03



No Face eut soudain un sursaut. Tandis qu'il parlait à la jeune étrangère, celle-ci s'était mise sur la pointe des pieds comme pour se mettre à la hauteur ; il avait tout d'abord pris cela pour de la provocation afin de prouver qu'elle était capable de lui tenir tête sans craindre les menaces des acteurs, mais elle avait soudain donné un coup dans son couvre-chef, lui faisant plaquer les oreilles sur le crâne, la bouche déformée en une expression de surprise muette. Quoi quoi quoi ?!

« Désolé, mais, ça m'agaçait légèrement, si tu ne peux pas mettre de chapeau n'en met pas...
-Mais... mais... ! Mais je peux mettre des chapeaux ! »
, rétorqua No Face en rabaissant soudain les mains de part et d'autre d'un air visiblement vexé, les joues légèrement rougies à la manière d'un gamin capricieux qui n'accepte pas qu'on lui dise qu'il est petit.

Le matou tourna la tête vers son haut-de-forme qui avait volé un peu plus loin, prenant une moue déçue comme s'il n'allait pas pouvoir le récupérer : d'un autre côté il en avait à la pelle des comme celui-ci, et en outre la jeune étrangère ne semblait pas en avoir fini avec lui. Elle prit un air plus concentré et tendu, ramenant également son interlocuteur sans visage au sérieux de la situation :

« En ce qui concerne ton aide, je ne demande pas non plus que tu me tienne la main jusque là bas, je sais déjà qu'il a un garde du corps à la gâchette facile. Mais je ne pense pas lui faire un roman, juste lui faire comprendre que "Non" ça veut dire "Non"... »

No Face releva une oreille d'un air interrogateur mais un sourire moqueur se dessina soudain sur ses lèvres :

« Non c'est non, hein ? », répéta-t-il avec un rire.

Il croisa les bras alors que l'étrangère venait de lui lâcher la main, prenant un air amusé : décidément elle avait une façon de parler très particulière, cela lui changeait du petit quotidien qu'il avait eu ces derniers jours. La jeune fille pris alors un ton ironique, poursuivant :

« En tout cas, tu as un nom qui te colle à la peau si je puis dire... - No Face répondit d'un rire avant qu'elle ne reprenne - Moi je m'appelle Phoenix, même si ça ne va pas te servir à grand chose.
-Mais ce nom colle très bien à ton caractère, miss boule de feu. Enchanté de te connaître, Phoenix ! »
, lança-t-il sur un ton enjoué avec un sourire rayonnant.

Quitte à faire de l'humour autant rester dans le thème. L'étrangère recula alors un peu, passant à côté de lui pour suivre la direction qu'il prenait plus tôt sous son regard - en quelques sortes - attentif.

« Je sais ce que je fais, pas la peine de me materner. Je veux juste le voir. Et s'il m'a fait venir ici je ne vois pas pourquoi il voudrait me tuer... Ce serait vraiment débile de sa part. Enfin si ça se trouve il l'est...
-Pas moi qui te dirai le contraire »
, notifia No Face en croisant les bras derrière la tête.

Il la regarda un instant avancer, une oreille frémissante et ce sans lui emboîter le pas. L'étrangère finit par lui lancer par dessus son épaule :

« Par contre, je ne compte pas prendre le thé pour faire connaissance alors soit tu me suis et me montres le chemin ou alors reste planté ici moi, j'y vais...
-Je vois ça, je sais pas où tu vas mais tu y vas. »


Il ponctua sa phrase d'un rire moqueur avant de la rattraper un peu au pas de course, ramassant au passage son couvre-chef sans pour autant le porter sur son crâne, le gardant à la main avec sa canne tandis que de l'autre main il prenait celle de la jeune fille avec un sourire taquin.

« Tu es sûre que tu ne veux pas que je te tienne la main jusque là-bas ?♥ »

Il rit de sa plaisanterie ; pour une fois il était de bonne humeur, après tout il avait commencé les recherches pour mettre son plan à l’œuvre et rien ne lui faisait plus plaisir que de travailler sur son projet, alors il pouvait bien s'amuser un peu. Il tira la fille dans une rue parallèle, changeant un peu la direction à emprunter.

« Je n'allais pas tout à fait au manoir à l'origine, expliqua-t-il brièvement sans vraiment se demander si elle lui poserait la question. Je voulais voir si les chiens de Blood traînaient en ville, je ne les ai pas vus, mais avec un peu de chance ils sont au parc. »

Il baissa un court instant la tête lorsqu'ils arrivèrent dans une autre rue plus large, observant les pieds de la jeune fille comme par réflex : ce n'était pas de l'embarras ni quoique ce soit qui puisse s'y rapporter, au contraire avec ses oreilles bien dressées et ses lèvres légèrement en avant en une moue songeuse il semblait plutôt s'interroger.

« Dis-moi, t'es une pacifiste ou t'es armée ? Flingue, couteau, chaussure... ? »

Oui chaussure, exactement ! Les chaussures c'est très dangereux, surtout les escarpins et les chaussures à talons ! Il releva la tête d'un air parfaitement sérieux et naturel vers Phoenix, continuant d'avancer dans la rue sans se soucier des gens au devant, les sentant venir lorsqu'ils avançaient trop de front et de toutes manières sachant très bien que les gens ne feraient pas non plus exprès de le viser pour lui foncer dessus.

« Nan j'dis ça parce que ça serait quand même pas cool si je te laissai comme ça, tu sais te défendre ? Enfin après tu veux pas que je te tienne la main jusqu'à la chambre de Blood et moi je veux pas voir sa sale gueule alors ça changera pas grand chose mais bon... »


Code by No Face



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 166
Date d'inscription : 20/01/2014
Localisation : àwà on se demande encore ....

MessageSujet: Re: L'Alice aux cheveux roses [Pv. Phoenix Lauwrens]   Lun 30 Juin - 11:31



• feat. NO FACE •


Il semblait vite avoir pris ses marques avec toi, te répondre au tac au tac sans détour et assez franc, tu aimes les gens qui ne chipote pas ou esquive tes paroles. Il n'était pas si méchant ou "cucul" comme la plupart des sans visage qui ton presque idéalisé parfois. Ça t'agaçait plus que tout leur comportement, leur façon de te montrer que tu es différente, un frisson te traverse le corps. Malgré tout, c'est avantage, tu as, quand tu fais les yeux doux, un repas et un logement gratuit. Pour toi et les deux autres zigotos d'ailleurs. Tu fais plus ça pour eux que pour toi, pour ne pas changer. Le matou ne t'emboite pas le pas pour autant, au contraire, il reste planté les bras posés derrière le crâne.

«Je vois ça, je ne sais pas où tu vas mais tu y vas. »
"hein?"

Tu t’arrête et ne prend pas mille ans pour comprendre que tu t'étais bel et bien trompé de chemin. Tu fais ce que ta sœur adore décrire comme les joues de ballon, tu réagis comme une enfant vexée de s'être trompé et que l'on a bien fait comprendre son erreur. Tu détournes vivement la tête, mais n'as pas le temps de répliquer que tu le sens approcher vivement et le regardes son rire moqueur attirant ton attention, tu te fais embarquer par sa personne attrapée par la main et entraînée par ses pas. Tu le regardes un peu surprise prise au dépourvu surtout. Tu emboîtes le pas du matou. Un petit sourire taquin aux lèvres il se met a faire de l'humour.

« Tu es sûre que tu ne veux pas que je te tienne la main jusque là-bas ?♥ »
"Que.....c'est très drôle ..."

C'était ironique .... mais soit, tu te laisse faire. Tu le suis sans vraiment regarder le chemin, à vrai dire il emprunte tellement de rues et ruelles différentes que tu te perds au bout du premier mètre. Tu n'es pas non plus douée d'un super sens de l'orientation, mais bon là ...Enfin, après tout s'il avait voulu te causer du tort il n'aurait pas attendu tout ce temps. Sauf s'il est incroyablement patient.

« Je n'allais pas tout à fait au manoir à l'origine. Je voulais voir si les chiens de Blood traînaient en ville, je ne les ai pas vus, mais avec un peu de chance, ils sont au parc. »

Tu hausses un sourcil, c'est vrai qu'il n'aime pas Blood, mais pourquoi? Qu'avait-il contre lui? "Pourquoi tu n'aimes pas Blood? Moi, je ne suis pas de ce monde, mais toi si... Vous n'êtes pas sensés les servir les personnes ... Comme toi, enfin sans ...Sans visage?"

On va dire que a votre arrivé, on ne vous donne pas le guide du petit nouveau a Wonderland. Alors ça façon d'être te déroute un peu, depuis ton arrivé tu n'as vu que des sans visage assez passif. Mais lui avait l'air d'avoir une dent et un but contre Blood Dupré. Et ta curiosité te chatouille de plus en plus. Subitement, votre escapade s'arrête dans une rue assez large et passante. Il affichait une mou des plus risible, qu'est-ce qui pouvait bien lui arriver? Il regarde tes pieds et par réflexe, ben, tu les regardes aussi. Deux bonshommes qui se regardent les pieds, c'est..... Intéressant n'est-ce pas? Bref passons, il remonte son visage et semble perplexe. Tout de suite, tu te demandes ce que tu aies bien pu faire encore.

« Dis-moi, t'est une pacifiste ou t'es armée ? Flingue, couteau, chaussure... ? »

Une bulle avec un point d'interrogation serait presque apparue sur le sommet de ta tête qui penche, il cherche à faire quoi en te posant la question? Savoir si t'es une demoiselle sans défense ou un boulet qu'il devra aider constamment, il a pas tort. Toi non plus tu ne veux pas t'encombrer de bras cassés.

"Ben....j'ai rien sur moi mais vue que tu parles de chaussure mes boots son assez mastoc. Mais pour être plus sérieuse, je sais me défendre toute seule, je peux te montrer un aperçu si tu en doute"

Un sourire carnassier s'affiche sur le visage et tu le fixes amusée de voir sa réaction. Mais tout à-coup tu te poses la question, s'il n'a pas de visage, il a tout ce qui fait d'un homme un homme? Des fois, tu ne réfléchis pas vraiment à ce qui te vient en tête. Mais après tout dans ce monde rien n'est impossible ! Mais de la a lui poser la question directement ce n'est pas très élégant, puis pas sure qu'il le prenne bien. Et pour le moment, tu as besoin de lui, donc autant le caresser dans le sens du poil. Sans vilain jeu de mot évidement !

« Nan, j'dis ça parce que ça serait quand même pas cool si je te laissai comme ça, tu sais te défendre ? Enfin après tu ne veux pas que je te tienne la main jusqu'à la chambre de Blood et moi, je ne veux pas voir sa sale gueule alors ça changera pas grand chose, mais bon... »

"Tu t'inquiètes pour moi? Comme c'est mignon" Tu avances et te penches vers lui. Tu viens enfoncer ton doigt dans sa joue et le fixe légèrement blasé. "Je te soulage et t'enlève ce poids de tes épaules, tu n'as pas à avoir de regret de ce qui va m'arriver si tu me laisses, je ne t'ai demandé juste le chemin pour y aller, ce n'est pas comme si je comptais sur toi pour faire l'intermédiaire entre lui et moi, j'ai bien compris que tu avais toi-même tes problèmes avec lui, je ne vais pas t'en rajouter. Je comprendrais que tu ne veuilles rien avoir affaire avec moi, je ne t'en voudrais pas."

Tu souris pour faire passer un semblant de malaise et le regardes avec de grands yeux "On continue où tu as d'autre question ? Ma couleur préférée c'est le rose, et j'adore les sucreries et surtout les macarons! À la framboise bien sure! Rappel toi en, je risque d'avoir faim, j'ai pas mangé depuis...Je sais pas ici fait nuit d'une seconde à l'autre..."

Tu poursuis la route de là où vous alliez et t'interroger de plus en plus du comment cela va se passer, il faut dire qu'avec tout ce qu'il t'a sermonné maintenant, tu as la boule au ventre, les poings serrés, tu avances doucement pour pas le perdre de vue. Tu fonces une fois de plus tête baissé, il te faisait petit à petit voir la réalité. Blood Dupré était quand même l'un des chefs de territoire, et comme le chaton la si bien dit, il est bien protégé, même si tu en as rencontré qu'un seule. Tout à-coup tu te retournes et le regardes.

"Tu sembles bien connaitre Blood et sa troupe, je veux savoir ce que tu sais! C'est qui ces "chiens de Blood" je connais que le lapin, il a tout une cargaison d'homme comme lui?"

Tu commences à comprendre que bien connaitre son futur interlocuteur serait une bonne chose avant de lui déverser ton mal-être et ta frustration. Il faudrait aussi que tu aies de quoi bien te protéger, a force, tu avais bien compris que tu serais seule donc autant avoir toute les bonnes cartes de ton côté, ce serait bête de disparaître aussi vite...

"D'ailleurs, maintenant que tu m'y fais penser, je voudrais quelque chose pour me défendre... Pas la peine de faire semblant tu n'as pas l'air de te promener avec une simple bombe au poivre comme seule arme de défense."

Ton visage avait un peu perdu de sa brillance pour devenir plus sérieuse, on voyait facilement tes changements d'humeur. On te l'avait souvent dit, tu caches très mal tes émotions, mais franchement, tu n'en fais pas plus attention, au moins comme ça, on c'est à quoi s'en tenir face à toi.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'Alice aux cheveux roses [Pv. Phoenix Lauwrens]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Alice aux cheveux roses [Pv. Phoenix Lauwrens]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» À fleur de peau [pv la fille aux cheveux roses]
» l'arrivée d'une fille aux cheveux rose...
» T'as déjà vu une fille avec des cheveux roses ? Nan ? Mais c'trop swag !
» Ab ou la fille aux cheveux roses.
» Recherche désespérément gardienne aux cheveux roses [feat Fang Yun Oerba]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The heart's Kingdom :: The hatter's Family :: La ville & Alentours-